Lire à haute voix à Thionville

Enlivrez-vous en mai

14e édition de cette manifestation atypique : près de 400 lycéens lisent, choisissent et mettent en voix nos livres… Avec cette année : Je sais que tu sais de Gilles Abier, Un sale livre de Frank Andriat, Ces rêves étranges qui traversent mes nuits de Stéphanie Leclerc, Jan de Claudine Desmarteau et Les fragiles.

Bravo à tous ces lecteurs ! Bravo aux organisateurs et à Frank Andriat qui remporte le prix “Enlivrez-vous en mai 2017”.

(Merci à Gilles Abier pour les photos.) 

Retour de Limoges

Limoges 2005, 2006 ? Mon premier salon. Un seul livre sur ma table, le premier, L’école du désert, posé à côté des cents livres d’Hubert Ben Kemoun. Et une première rencontre, dans une classe de… maternelle. Vive l’improvisation ! Les livres jeunesse étaient déjà sur le stand de la librairie Rêv’en Pages, et on y était bien.

Lire à Limoges 2017… Hier donc, un salon tout aussi décoiffant. Parce qu’à Limoges il y a… Continuer la lecture de « Retour de Limoges »

Les Correspondances, Manosque

Lily à Manosque

Présentation de "Lily" à Manosque 2015C’était le 25 septembre dernier… Lily nommée au prix littéraire des adolescents du département des Alpes-Haute-Provence, c’est déjà un bonheur, mais quand en plus je suis invitée à  présenter le roman devant des classes venues tout exprès aux Correspondances pour une rencontre animée par Maya Michalon et traduite en langue des signes, ça fait… combien de bonheurs conjugués ? Beaucoup.

Installée devant une fresque de Laurent Corvaisier, la rencontre ne pouvait être que chaleureuse, vivante. Un moment intense.

L’après-midi, jury d’une battle enfiévrée, chacun cherchant sa façon de faire lire un livre aimé. Des participants plus enthousiastes et imaginatifs les uns que les autres, difficile de les départager, tout le monde est vainqueur, et en tout premier lieu, les livres et la lecture…

Au-delà de ces interventions, les Correspondances, c’est un bain de littérature concentrée. Sur les places, sous les platanes, au milieu du marché, des écrivains, des lecteurs, des diseurs, des raconteurs, des écritoires, des discussions, des mots dans tous leurs états. C’est fort, et c’est beau. Le soir, des lectures, comme celle que Rachida Brakni a faite de L’autre fille, d’Annie Ernaux, ou encore celle de Virginie Despentes avec Le requiem des innocents de Calaferte. Inoubliable.

 

Merci à Marie-Christine Aveline et Lætita d’Éclat de lire, merci aux Correspondances… Je reviendrai, c’est sûr.

Présentation de “Lily”.“Lily” en langue des signes aussi.La battle : collégiens et lycéens acharnés à défendre leur livre préféré.La battle et des mises en scènes très réussies.Instant décicaces.“Lily” sous le soleil de Manosque.

Photos : © Michèle Chaix et photographe officiel des Correspondances.

Retour sur le printemps… le prix Tatoulu

Encore un prix à part, le prix Tatoulu… La remise avait lieu au collège Gérard Philipe (Paris XVIIIe). L’occasion de retrouver les enfants des classes de l’école de la rue Cligancourt, toujours aussi enthousiastes et passionnés.

Le lauréat du Tatou bleu 2015 est Gilles Abier pour Un de perdu (éditions Sarbacane).  Bravo Gilles !

À la remise du prix Tatoulu 2015.
Des lecteurs de l’école Clignancourt et leurs enseignants.

Retour sur le printemps… le prix Korczak

Au moment où l’automne semble décidé à se muer en hiver, quelques photos, un regard en arrière sur des moments forts de la fin du printemps et de l’été, des moments si intenses que je n’ai pas eu le temps d’en parler ici.

Début juin 2015, Évreux, remise du prix Janusz Korczak

En Normandie, les enfants ont choisi… le Fil de soie, ils chantent Ederlezi.Émotion prise au piège dans l'objectif d'Annie Falzini.Des enfants lisent et traduisent le texte d'Ederlezi du romani au français.Delphine Jacquot dessine au trait noir, les enfants font danser les couleurs.Dédicace en duo autour du Fil de soie.

© photos : Annie Falzini, de la librairie “L’oiseau lire”.

Pour les enfants du CM, le lauréat du prix Janusz Korczak 2015 est le roman d’Aharon Apelfeld illustré par Philippe Dumas, Adam et Thomas (école des Loisirs). Félicitations ! Et bonne route à ce prix qui ouvre des rencontres et des débats si riches. Bravo à toute l’équipe !