Saison 2

blue Cerises, Violette 2

“Ciné, ciné, cinéma”

Macadam · Milan, octobre 2009

vio2«Il est dur, Manu. Comment je vais pouvoir cacher ça aux blue Cerises ? Ils vont m’en vouloir à mort, me bannir peut-être. Surtout en ce moment, où l’exil d’Amos au fin fond du Québec nous plombe déjà le moral… Hier, avec Zik et Satya, on n’a pas découvert de solution miracle. J’ai fait ma maligne à parler de lui trouver une piaule, mais comment ? Un jour de vacances de nos quatorze ans, on a juré de ne jamais se mentir. Ce pacte, il fallait bien qu’il y en ait un qui le rompe en premier. Ce sera moi.
Parjure, oui, moi. Mais je ne peux pas refuser, ce serait trop débile. Une vraie semaine de vrai tournage sur un vrai plateau de vrai film — enfin, un court-métrage, mais quand même ! Figurante en costume et doublure lumière de l’actrice principale, plus de mille euros avec les essayages. Le prix de ma traîtrise… En même temps, mille euros, pour la chambre d’Amos, on va pas cracher dessus. Faudra juste que je les sorte de mon chapeau au dernier moment, l’air de rien.
Si je pouvais au moins leur en parler… Mais mon frère est tranchant, du genre rasoir en titane :
— Putain, Vio, je te fais embaucher toi, et seulement toi, compris ! Sois heureuse de mesurer la même taille que Mia Sidoux, et de lui ressembler comme ça. Ils t’ont engagée sur photo, t’imagines un peu ? Des dizaines de filles se battent pour avoir ce job ! Alors, primo, tu enlèves ton piercing, et secundo, tu n’en dis pas un mot, à personne, et surtout pas à ta bande de pioupious. Je les connais, pourraient pas s’empêcher de venir traîner sur le tournage. Pas un étranger sur le plateau, comprens ? Pas envie de me faire virer sur ce coup-là…
Pour une fois que mon frère bosse, je ne peux pas lui en vouloir. J’essaie de toucher sa corde sensible, celle qui est cachée si profond, et qu’il ne révèle qu’à moi, parfois. Je sais qu’il aime bien Amos :
— Amos nage en plein mélo en ce moment. Manu… s’il te plaît, fais-le engager, au moins lui ! Et Satya, sûr qu’il camperait un noble sensationnel… et Zik…
Là, Manu explose :
— Non mais attends, t’es crétine ou tu le fais exprès ? Zik, ta copine Zik ? Tu vois sa tête dans une fraise Renaissance ? Tu te fiches de moi, c’est ça… »

“Ciné, ciné, cinéma”, Violette saison 2, les blue Cerises