• carnet

    7/01/2015

    Après le 11 septembre 2001, le 7 janvier 2015. Le séisme est aussi violent. Seule ce soir dans une chambre d’hôtel anonyme, je ne peux pas me taire. Mais écrire ? Au mieux lancer quelques mots, les hurler sur une page blanche. Dire que la liberté est vitale, souligner cette évidence : vouloir faire taire des journalistes, des artistes, est mortifère pour toute société. Ce soir, ce sont des hommes qui sont morts, le sang a coulé. Au-delà des personnes abattues ou blessées, au-delà de leur courage, de leur immense talent, c’est la liberté qui a été prise pour cible. La liberté d’expression a été attaquée au nom d’un extrémisme…

  • rencontre,  salon

    Le salon de l’Océan Indien

    Le salon de l’Océan Indien, ce sont des moments vacances, la plage, le lagon, coraux et poissons, l’excursion sur les flancs du volcan, des rencontres avec des classes sous des palmes tressées, des enfants curieux de nos livres, des dédicaces, des événements, de la projection d’un film à un concert slam dessiné en passant par des journées formations et des tables rondes sur le sujet “filles et garçons dans la littérature jeunesse”, des librairies (dont la librairie Gérard)… et le prix littéraire du Paille-en-Queue (félicitations aux lauréats !). C’est aussi une formidable complicité qui s’est créée entre nous, métropolitains si chaleureusement accueillis, et l’équipe organisatrice : des soirées, des attentes du rayon vert au soleil…

  • rencontre,  salon

    Mon cœur l’a chaviré

    23 octobre 2014. Il est des voyages dont on revient différent. On est rentrés de la réunion depuis deux jours et les lumières de l’île continuent de miroiter dans nos yeux. Oui, mon cœur l’a chaviré pour cette île, ses habitants, ses paysages, sa douceur, sa force, son métissage et sa folie. Deux grands moments dans cette aventure :  les jours à Mafate et ceux passés au salon du livre de l’Océan Indien. Une seule équipe pour les deux : l’Adben, le réseau des professeurs documentalistes de la Réunion, autour de Martine Le Maux  et de Muriel Enrico. Martine, c’est la présidente, sérieuse, comme une présidente, sauf quand elle rit, et elle rit…