carnet

6 octobre, le jour d’Axl

Elle est née un 6 octobre. Je me demande à quoi elle pensait, juste au moment où j’ai pris cette photo. On était toute une bande sur une île du bout du monde, on venait de marcher sur un volcan, on redescendait vers l’océan. On était bien. Peut-être était-elle en train de parler à l’un de ses personnages, ou de saisir au vol nos têtes effarées devant l’araignée géante qui grimpait sur le bras d’un copain ? Elle nous regardait et attrapait nos rires et nos peurs de son grand filet à papillons. Elle était là, si présente. Les volcans continuent de gronder, le ciel s’est couvert de brumes. Elle nous manque.

Vole les lumières, toutes les lumières que tu peux… Les ténèbres ont un appétit féroce, alors vole les lumières.

Axl Cendres · Cœur battant (Sarbacane Exprim)

Un prix

Aujourd’hui, en sa mémoire, cette date devient celle de la remise du “prix du premier roman Axl Cendres”, le prix Cendres. Avec Antoine Dôle, si proche d’Axl, avec Séverine Vidal, Cathy Ytak et Gilles Abier, avec la librairie Récréalivres du Mans et toute son équipe, je suis fière de faire partie du premier jury de ce prix Cendres. Je pourrais remercier la librairie, qui a fait une première sélection et nous a donné à lire des romans forts, différents, qui bousculent et posent questions, remercier Antoine de m’avoir entraînée dans cette aventure, et Séverine, Cathy, Gilles, pour les discussions autour des livres nommés. Remercier aussi les autrices et les auteurs de ces premiers romans pour ces moments de lecture. Mais avant tout, je vais te dire “merci”, à toi, Axl. Merci pour m’avoir emmenée, d’un éclat de rire, dans des contrées du bout du monde. Merci pour les fous rires. Pour les moments graves aussi, pour l’émotion. Merci pour tes livres, qui restent, et qu’on ouvre, qu’on lit, encore et encore.

Une lauréate

Des semaines de lectures, des discussions endiablées… un long prologue… La covid nous prive d’une belle remise du prix au Mans avec Récréalivres. Reste les réseaux.

Car il est temps maintenant de vous révéler la lauréate du prix Cendres…

Le prix Cendres 2020
du premier roman jeunesse

est décerné à Sandrine Caillis pour
Les ombres que nous sommes

chez Thierry Magnier août 2020

La sélection était riche de beaux textes… Au final, deux autres romans ont une “mention spéciale” du jury.

Mentions spéciales à…

Alice Parriat pour Des yeux de loup
à l’école des loisirs

&

Emmanuelle Rey pour Droit devant
aux éditions Samir

Bravo à ces trois romancières ! Bravo aux autres aussi, dont les livres ont été nommés et à bientôt, sans doute, sur nos table de lecture à toutes et tous.