atelier,  lecture,  salon

Après Montreuil…

Le site du salon de MontreuilQue reste-t-il de ces jours d’immersion à Montreuil ? Des regards échangés, des sourires, des gens qu’on aurait aimé voir, ceux avec qui on a ri – beaucoup, des projets partagés, un atelier en duo avec Aurélia Fronty,  les lecteurs, les blogueuses, les organisateurs de salons et de nomadie qui nous ont émus, des moments de grande lassitude, des éditeurs enthousiastes, des stands très réussis, d’autres couleur bonbon, la grande bataille des éléphants de Gilles Bachelet et de Benjamin Chaud, tous ces livres qu’on n’aura jamais le temps de lire, ces albums qu’on a oublié d’aller feuilleter, une expo qu’on aurait préférée grouillante d’originaux (ah les belles installations dont celle de Natali Fortier il y a quelques années…),  des conférences qu’on a ratées, forcément, dans ce mælstrom, un sacré rhume… et ces images de l’atelier de Judith et de Marie, un bavardage dessiné, des murs comme une forêt d’originaux croisés, ceux de Judith Gueyfier, ceux de Carole Chaix, à côté, les ateliers ouverts de Christine Destours, d’Élodie Nouhen, de Nathalie Dieterlé, Delphine Grenier, Ingrid Monchy et Natacha de Bradké.
Entre le salon et ces ateliers, la rue de Paris, une bouffée d’air frais entre deux façons d’être au livre, de l’atelier à la librairie, de la germination à la récolte.

©Photos : salon de Montreuil 2013, Éric Garault et Muriel Enrico.