• coulisses

    “Filles de la Walïlü”
    Naissance d’une couverture

    Une fois le roman écrit, retravaillé, relu, laissé pauser, relu une fois encore, reste à imaginer le visuel qui donnera la première impression de l’histoire, la couverture. Tout au long de l’écriture, je me suis nourrie d’images, de photos, de films. J’en ai déjà parlé ici. Mais ici, c’est différent. La couverture n’est pas là pour nourrir l’histoire, mais pour donner envie à celles et ceux qui passent devant un rayonnage de librairie ou de bibliothèque de tendre la main, de s’emparer du livre, de l’ouvrir. La couverture est un visuel qui doit amener à découvrir le livre. Avec Maya Michalon, nous avons évoqué ces photos qui ont nourri l’histoire…