• presse

    Des fleurs sur les murs, articles

    Retours de lecture et autres références sur mai 68 Dans le Parisien du 23 mai 2018 Sur le site Citrouille des librairies Sorcières, un dossier signée de la librairie Comptines de Bordeaux. Le coup de cœur de la librairie Les sandales d’Empedocle à Besançon. Chez Mirabilia. Un dossier sur 68 signé Gaëlle Farré de la librairie Maupetit à Marseille dans le magazine Page. Culture News. Photo montage : © Clémence et Nancy Fauché

  • carnet

    Et si… demain ?

    Image : © Nathalie Novi avec son aimable autorisation. Et si au lieu de secouer les drapeaux délétères de la peur avec le “problème des migrants” on reprenait notre humanité en main en réfléchissant ensemble aux “solutions de l’accueil” ? Je fais partie de l’association Encrages. Depuis plus d’un an, auteurs·trices, illustrateurs·rices, femmes et hommes du monde du livre jeunesse, femmes et hommes venus de tous les horizons et qui agissent sur le terrain, nous rencontrons des jeunes arrachés à leur famille et leur pays d’origine par la guerre, la misère, la violence, des adolescents malmenés sur les routes, si mal accueillis en France.  En ce printemps où les députés…

  • parution

    Des fleurs sur les murs

    C’est le grand jour ! Aujourd’hui 12 mars 2018, cinquante après un si beau printemps,  parution de mon roman illustré par Aurélie Grand chez Nathan. Courez chez vos libraires, et comme Léna, inventez des mots, des fleurs… Le printemps est à nouveau là ! Des fleurs sur les murs, la présentation. Dans Page, Gaëlle Farré, libraire à Marseille, parle de 68 et de Léna… L’article dans Page © illustrations Aurélie Grand 2018

  • carnet

    Astrid Lindgren

    Dernière “femme de mars”… Je tenais à conclure une série qui pourrait ne pas avoir de fin avec l’autrice de Fifi Brindacier. Ma copine Fifi. Qu’est-ce que j’aurais aimé vivre ses aventures, avec cette liberté ! Je me souviens avoir essayé de me faire des tresses comme celles de Fifi, et de ma déception en voyant que mes tresses non seulement n’étaient pas rousses mais surtout ne tenaient pas en l’air, comme les siennes… Le monde entier est rempli de choses qui n’attendent que d’être trouvées. Difficile de faire un portrait en trois vidéos d’Astrid Lindgren, très peu de vidéos sont traduites en français ou en anglais. Et le documentaire…